Altaroad a rejoint le programme HPE Start-up 2018.

Altaroad génère massivement des données de la route afin de la rendre plus intelligente et plus durable. L’analyse des datas permet de fluidifier le trafic dans la ville, d’identifier les zones à entretenir et de détecter rapidement les situations dangereuses.

Quelques chiffres liés au temps passé dans les bouchons et au nombre de travaux sur la route en France

Travaux sur les routes, embouteillages, inondations… Autant de phénomènes qui font perdre du temps, mais aussi de l’argent aux particuliers et aux entreprises. Du temps passé dans les bouchons au nombre de travaux routiers, les chiffres donnent parfois le tournis même s’ils sont variables d’une ville à une autre.

S’il y a bien une situation qui irrite beaucoup de français, ce sont les embouteillages sur les routes aux heures de pointe. Les raisons sont nombreuses, parmi elles : des travaux, des feux rouges mal synchronisés, des accidents... De Paris à Marseille, en passant par Bordeaux, Toulouse, Lyon, toutes les grandes villes de l’Hexagone sont touchées par cette congestion de trafic. Selon une étude publiée par Inrix (une société américaine de services d’info-trafic), un conducteur parisien a passé 64 heures en moyenne dans les bouchons au cours de l’année 2016. C’est environ 20 heures de plus que l’année précédente. Paris s’illustre d’ailleurs comme étant la première ville la plus embouteillée de France. Dans la capitale, un automobiliste passe en moyenne 11% de son temps quotidien coincé dans les embouteillages .

Dans l’ensemble, ces embouteillages constituent de véritables pertes en matière de temps et de coûts. Les mêmes données du spécialiste Inrix ont d’ailleurs révélé les coûts directs liés au gaspillage de carburant, aux retards des employés sur le lieu de travail ou indirects relatifs à la flambée des prix à la consommation occasionnés par les embouteillages en France. En somme, ces pertes financières autrefois évaluées à 17 milliards d’euros courant 2013 atteindraient 22 milliards en 2030, soit une hausse de 31 % avec surtout comme coût total cumulé de 2013 à 2030 : 350 milliards d’euros !

Altaroad startup
  • Twitter
  • Linkedin

Des routes fluides, plus durables et plus sûres

La startup Altaroad propose une collecte et une analyse massives et en temps réel des données issues d’un réseau de capteurs installés sous la route. Ces données permettent d’identifier les traces ou poids de tout type de véhicule, de gérer efficacement le trafic routier au sein de la ville et de déterminer précisément certaines parties dangereuses d’une route (verglas, contresens, décalage de véhicule autonome), de même que celles déjà dégradées et nécessitant des réparations ou rénovations.

Grâce à ses solutions complètes et innovantes dédiées aux gestionnaires de zones de transit, aux collectivités publiques et aux industriels, Altaroad fournit des outils efficaces d’aide à la décision, notamment  en permettant le tracer les flux de poids lourds sur les zones industrielles et en permettant le pilotage de trafic pour une meilleure fluidité du trafic dans la ville intelligente. De plus, la prédiction des travaux à effectuer permet de réaliser les travaux routiers au bon moment et au bon endroit, réduisant ainsi le nombre des travaux et leurs durée et optimisant ainsi les coûts grâce à des travaux fait à temps. L’impact sur la circulation est plus maîtrisé.

La technologie Altaroad utilise un capteur breveté et des algorithmes développés à l’Ecole Polytechnique et à l’IFSTTAR. La startup est actuellement incubée au sein d’Agoranov.

 

Rihab Jerbi et Arnaud Le Hung
  • Twitter
  • Linkedin

Rihab Jerbi, Altaroad, accompagnée de son parrain Arnaud Le Hung, HPE.

Share This