Frédéric Hermelin est rompu à l’exercice de l’interview, mais d’habitude c’est lui qui pose les questions, sur son blog Frenchy Entrepreneur. Il est notre frappé du mois.

 

1- Bonjour Frédéric ! Pourrais-tu te présenter en 3 mots ?

Les 3 mots : sensibilité galvanisante, écoute annonciatrice et courage.

Sensibilité galvanisante

Que je revendique… J’ai beau tourné le truc dans tous les sens en me demandant pourquoi et comment…. J’en reviens toujours à ça. Cela peut être assimilé à une faiblesse, je le vis, au contraire, comme une force en la transformant en une capacité à transmettre de l’énergie, de la confiance autour de moi. J’ai tendance à le faire exagérément même comme pour préparer chacun à rentrer dans la bataille, pour construire le meilleur, en mode même pas peur !

« Les gens oublieront ce que vous aurez dit, ce que vous aurez fait mais jamais comment ils se sont senti avec vous. » – Maya Angelou

Ecoute annonciatrice

J’ai une propension forte à la contemplation et à l’écoute de l’autre. Bien plus que de chercher à convaincre à tout prix, je cherche d’abord à bien comprendre ce et ceux qui m’entourent. Je scanne en permanence mon environnement, ensuite je prends le temps de digérer, c’est une maturation lente et enfin, seulement, une fois m’être forgé une conviction, je peux chercher l’impact, l’influence parce que le socle des valeurs est ainsi bien encré. A ce moment là, il est vrai qu’il devient difficile de me faire renoncer, je vais au bout de mes partis pris avec une forme d’acharnement.

« Celui qui sait écouter deviendra celui qu’on écoute » – Vizir Ptahhotep

Courage

Le courage de penser, de dire, de faire, de toujours regarder la vérité en face, à partir de là tout devient possible. Assumer ses failles, ses torts, être prêt à payer 100 fois le prix des choses pour défendre ce qui vous semble juste.
A la fin, tout est une question de courage.

 

2- Quelles sont tes 2 obsessions ?

Cela va vous paraître grandiloquent mais en même temps, les mots ont un sens et avec « obsession » vous y allez fort. Je ne peux vous répondre que :

  • Twitter
  • Linkedin

La liberté

La liberté est une quête de chaque instant, tout le champ des possibles en découle, elle est justement intimement liée à son grand frère le Courage que j’évoquais précédemment car elle procède d’une décision, d’un choix et bien souvent le prix à payer est élever. Elle prend tout son sens dans l’action, le faire…

Être libre c’est d’abord Être et Être c’est Faire…

Trop souvent les gens se contentent de paroles ou de postures, cela peut marcher un temps mais au final, personne n’est dupe et vient toujours le moment où les masques tombent. Cela englobe évidemment aussi le libre arbitre, le sens critique tant il devient vital et complexe, de nos jours de se forger une opinion éclairée.

  • Twitter
  • Linkedin

La vérité

La vérité est quant à elle une forme d’accès à cette même liberté, tant il est facile de se mentir à soi même.

La notion de vérité dans une forme plus concrète c’est de l’authenticité. On a tous quelque chose d’authentique à revendiquer et qui renferme le potentiel d’inspirer les autres, c’est à chaque fois le fruit d’un parcours, d’une trajectoire, il est important d’en prendre conscience, de l’assumer et là seulement le discours sonnera juste et l’action s’en trouvera incarnée.

Ne cherchez pas à plaire, à avoir la bonne réponse, faites ce que vous êtes. On touche là très certainement la raison pour laquelle j’aime tant aller chercher et mettre en scène la vérité d’un entrepreneur/décideur sur Frenchy Entrepreneur

  • Twitter
  • Linkedin

3- Justement, tu es connu pour le blog Frenchy Entrepreneur : de quoi y parles-tu ?

J’y parles de rien, j’y raconte plutôt…Nos entrepreneurs français, ceux qui m’ont touché, inspiré… Et j’essaie d’être le plus authentique pour le transmettre au plus grand nombre, à parler à l’intelligence émotionnelle des gens. Comme quoi, vous voyez, tout est lié.

Je suis convaincu qu’il y a une forte dimension artistique dans le fait d’entreprendre. C’est à chaque fois, une sorte de bouteille à la mer lancée au monde et quand vous arrivez à toucher les gens, ils vous répondent et c’est là véritablement que la magie s’installe. Pour moi, entreprendre, c’est ça et c’est comme ça que je le raconte sur Frenchy Entrepreneur.
Il y a aussi une autre dimension qui me fascine c’est ce caractère improbable dans toutes les plus grandes réussites et créations de valeur. C’est ce que j’appelle la distorsion de réalité, être capable d’infléchir, de tordre même, les référents existants pour en créer de nouveaux et les imposer au monde.

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. » – Mark Twain
Cela aussi c’est dans l’ADN de Frenchy avec la quête d’émotion, d’inspiration, toujours à la découverte des personnalités, de ceux qui font ! C’est ça Frenchy des « Role Models » que l’on sacralise pour les remercier. On en rajoute toujours un peu, beaucoup… mais on assume et on aime cela ;)J’ai lancé le blog en 2013, historiquement via une série de portraits écrits et puis dernièrement via un format vidéo dédié aux startups : #BeyondThePitch. J’en profite pour glisser que l’on est justement à la recherche de sponsors pour #BeyondThePitch.

  • Twitter
  • Linkedin

3- #BeyondThePitch : quel est le concept ?

Donner la chance aux startuppers de venir incarner davantage leur exécution pour gagner en impact, influence et notoriété.
Le format est exigent et requière beaucoup d’introspection et de lâcher prise. Il faut aller au delà d’une présentation classique, d’un simple sales pitch qui même, rondement mené, n’intéressera personne, tant le niveau de sollicitation est devenu élevé. Il faut aller au delà, l’incarner émotionnellement, personnellement pour lui conférer un supplément d’âme et donc d’impact.

Concrètement, je me pose 1H30, 2H avec un fondateur de startup et ensemble on va chercher son why et sa vision. Le why étant l’intention qui est derrière un produit/service faisant écho aux valeurs de l’entrepreneur. En pitchant ainsi vous créez une connexion émotionnelle avec les gens, vous vous dévoilez à eux, il n’y a que comme cela qu’ils pourront accepter de vous suivre. Cette notion est issue du TedX de Simon Sinek.

La vision quant à elle est la version élargie, globale, voir fantasmée d’une exécution. Je parle aussi souvent de symphonie globale par rapport à la petite partition qui vous occupe à un instant « t » cela permet une fois de plus de gagner en adhésion car vous démontrez que vous savez où vous allez et en plus que la destination est belle… C’est un peu le mode viens je t’emmène, mais très loin, dans le beau, en multicolor !

5- Tu as réussi à interviewer Axelle Lemaire : racontes-nous cette expérience

En fait ça correspond à cette quête de vérité, d’authenticité que j’évoquais précédemment. J’ai eu l’occasion d’assister rapidement et fréquemment aux interventions d’Axelle puis on a très vite pu échanger, certes brièvement mais sur des sujets de fond et j’ai tout de suite ressenti, qu’il se passait quelque chose, que l’on avait à faire à un genre nouveau de personnel politique beaucoup plus accessible, vrai, authentique qui s’attache d’abord à faire, c’était en cela très semblable à ce que j’avais l’habitude de retrouver chez les entrepreneurs et j’ai eu envie de le raconter, de le transmettre, pour dire :

« Oui c’est possible, ça existe, tout n’est pas perdu… »

J’ai alors proposé à Axelle de se plier à l’exercice du BeyondThePitch justement, les choses ont pris du temps, ont failli jamais se faire mais finalement, on a déboulé avec l’équipe, on était 5 en tout, à Bercy, pendant l’été 2016 et Axelle a été très généreuse…

 Je me souviens que pour l’occasion elle avait même déplacé ses autres rendez-vous pour nous laisser nous installer dans son bureau, on a été sage mais on s’est quand même approprié les lieux, je me souviens qu’en rentrant elle nous a glissé : « Ah vous avez carrément déplacé le canapé… ».

 Et alors sur le fond, Axelle a vraiment joué le jeu, nous prouvant que l’on ne s’était pas trompé et nous offrant un formidable moment d’authenticité seule face caméra à retrouver ici. Et de cette rencontre reste encore à sortir une superbe conversation intimiste sur canapé dans laquelle Axelle n’élude aucun sujet et qualifie même la démarche d’anti-interview ce qui est le plus beau compliment qu’elle pouvait me faire.

6- Quelles sont tes 3 startups coup de cœur du moment ?

PK Paris que j’ai découvert dans la restitution CES 2017 de mon ami Olivier.
Clustree pour l’exécution de sa fondatrice Bénédicte.
La prochaine qui réussira à me toucher 😉

Share This