Mobilité, interconnexions, « smart home », intelligence artificielle dans la ville…toutes ces thématiques sont au cœur de la « Smart City », la ville intelligente qui utilise les données et les nouvelles technologies pour améliorer le confort de ses habitants.

Bruno Buffenoir, Vice-Président et Directeur Général des Ventes chez Hewlett Packard Enterprise a pris a parole sur ce sujet mercredi 20 janvier à la MaddyKeynote : il est revenu sur ce concept de « Smart City » qui nous conduit à repenser le modèle de la métropole et des espaces publics, pour faire prendre conscience de la nécessité d’aller au-delà, avec la « Sensitive City ».

Bruno Buffenoir
  • Twitter
  • Linkedin

Bruno Buffenoir

La population mondiale s’urbanise très rapidement. Au début du XXème siècle, moins d’un habitant de la planète sur six vivait en ville. Aujourd’hui, un Homme sur deux est urbain et on prévoit d’atteindre 80% en 2050. Se pose la question de l’organisation de la vie dans des villes encore plus denses, élargies, ultra-connectées et technologiques.

Tous les acteurs numériques du marché investissent des moyens considérables pour équiper les espaces urbains, qu’il s’agisse des bâtiments, des transports, des hôpitaux ou des écoles. Les citoyens possèdent des smartphones, des tablettes et utilisent de plus en plus d’objets connectés. Ces évolutions technologiques permettent la captation de données en masse. Elles sont ensuite stockées, puis analysées et utilisées dans la perspective de l’optimisation des ressources.

On constate donc que les technologies et les données sont bel et bien disponibles et omniprésentes, mais « comment va-t-on se les approprier pour tous en tirer partie? », demande Bruno Buffenoir. Leur appropriation par le plus grand nombre est le cœur du sujet. La « Sensitive City », c’est faire entrer en résonance notre intelligence émotionnelle et l’intelligence algorithmique et placer le bien être du citoyen au cœur des préoccupations, afin d’humaniser la ville de demain. Cela est extrêmement enthousiasmant, se réjouit-il, en précisant que nous avons l’opportunité de véritablement repenser et réinventer notre mode de vie urbain, dans un modèle collaboratif.

Share This